Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

TRUMP Président des USA : inquiétude au Japon ?

TRUMP Président des USA : inquiétude au Japon ?

Yuuki K 10:00 - 10 novembre 2016

Les élections américaines viennent de s’achever avec l’élection du candidat républicain Donald TRUMP. Lors des débats précédents, le candidat au poste de Président n’avait alors pas hésité à attaquer le Japon en remettant en question les traités signés entre ces 2 pays. A quoi s’attendre désormais ?

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, le Japon a vu ses relations avec les Etats-Unis évoluer : d’abord occupé par les Etats-Unis avant d’être complètement dépendant de son armée avec le Traité de San Francisco en 1951, et enfin  les deux pays signent un traité plus équilibré pour les deux parties en 1960. Ce traité indique alors que les Etats-Unis ne peuvent utiliser leur armée ou faire venir une arme nucléaire sur le territoire nippon sans l’autorisation de son gouvernement. Parallèlement et conséquence de la guerre froide et de la guerre de Corée, les Forces d’Autodéfense apparaissent au Japon et le pays devient un allié de poids des Etats-Unis, bien que le Japon ne puisse plus agir militairement conformément à la nouvelle Constitution du pays. C’est ce qu’a contesté Donald TRUMP lors des débats qui ont rythmé la campagne présidentielle des Etats-Unis, le nouvellement élu Président ayant déclaré vouloir remettre en question la protection militaire du Japon par l’armée américaine argumentant que le Japon devrait payer intégralement cette protection et ajoutant qu’en cas d’attaque aux Etats-Unis, le Japon n’aurait aucune possibilité de réagir sans que la réciproque soit possible. Il proposait même alors que le Japon se dote de l’arme nucléaire ! Sans oublier que Donald TRUMP avait accusé le Japon de manipuler le cours du yen ces dernières années mais aussi d’être un grand rival sur un plan commercial. Sur ce dernier point le nouveau Président américain semble constant puisqu’il écrivait déjà son admiration pour la croissance économique du Japon dans son livre « The Art of the Deal » à la fin des années 1980 tout en l’accusant de prendre, sur le plan commercial, trop d’avantages sur les Etats-Unis.  Et cela inquiète aujourd’hui le pays,  du moins sa place boursière qui semblait parier sur l’élection de la candidate démocrate en début de journée avant de dégringoler en milieu de journée ce mercredi. Or il semble que ce n’est pas que le marché qui ne s’était pas préparé à voir perdre la candidate démocrate Hillary CLINTON, puisque d’après le New York Times le Premier ministre Shinzo ABE aurait prévu une visite officielle en février pour rencontrer la Présidente, l’ayant même accompagné  en pleine campagne électorale en septembre, même si officiellement il n’a jamais évoqué de préférence pour l’un ou l’autre des candidats. Mais ce mercredi, avec les résultats des élections, le Japon a déclaré envoyer un conseiller dès la semaine prochaine pour qu’il rencontre les nouveaux responsables de la Maison Blanche et s’assurer que les relations diplomatiques demeureront toujours au beau fixe. Entre temps le Premier ministre japonais a adressé ses félicitations au nouveau Président américain : «  A travers une coopération étroite avec le Président élu Trump, j’ai hâte  de voir le Japon et les Etats-Unis remplir leur rôle de leaders afin de garantir la paix et la prospérité dans la région de l’Asie-Pacifique tout en renforçant davantage l’alliance Japon-Etats-Unis ».

 

Jusqu’ici le Japon  avait entretenu d’excellentes relations avec son premier allié, avec récemment en point d’orgue la visite du premier chef d’état américain  en exercice à Hiroshima, et compte alors faire avec Donald TRUMP et ce malgré toutes les attaques de ce dernier vis-à-vis du pays. Néanmoins, rappelons que le nouveau Président sera entouré de conseillers dans le bureau ovale et il semble peu probable d'après les analystes que toutes ses promesses de campagne soient appliquées. Soulignons aussi que  Donald TRUMP a le soutien de Vladimir POUTINE, le Président russe, un des premiers à le féliciter, et ce dernier semble vouloir se rapprocher du Japon, pour tenter de contrer la Chine, en atteste sa visite prévue à la mi-décembre au pays du soleil levant. Et cette relation avec la Russie, le Japon veut la soigner comme le démontrent  les déclarations et actions de Shinzo ABE à son égard, récemment par exemple l’aide financière que la Banque du Japon a fourni à une banque russe et ce en dépit des sanctions internationales, et donc des Etats-Unis, contre la Russie depuis l’annexion de la Crimée. Certes, les déclarations du Président russe ne sont pas toujours en faveur du Japon, en raison notamment de leur conflit territorial sur les îles Kouriles, mais l’élection de Donald TRUMP peut changer complètement la donne sur l’échiquier géopolitique. De plus, si on revient sur les déclarations de Donald TRUMP concernant les bases militaires américaines au Japon, une présence contestée par la population japonaise, deux options se profilent : ou le Japon doit prendre en charge tout le financement de ces bases, ce qui semble peu probable ou alors le pays se passe de la présence militaire américaine, ce qui pourrait apaiser la situation à Okinawa par exemple  mais surtout cela  pourrait être la voie rêvée pour Shinzo ABE pour mettre en route la révision de la Constitution japonaise.  Ce serait également l’occasion de soigner de nouvelles relations diplomatiques, avec la Russie justement par exemple et obtenir ainsi un nouvel allié de poids.

[MàJ du 10.11.2016: si la bourse japonaise a paniqué ce mercredi, au lendemain, elle a rebondi de près de 7% signe que finalement les marchés financiers ne sont pas inquiets de cette élection]

[MàJ du 10.11.2016 à 12h23: au lendemain de cette élection, le Premier ministre Shinzo ABE s'est longuement entretenu avec Donald TRUMP et a fixé une visite officielle à New York dès la semaine prochaine pour le rencontrer directement]

 

Sources : The Japan Times, New York Times, Sputnik News.

Source photo : site officiel de Donald Trump.

Commentaires

genki shogun le 11 novembre 2016 à 20:12

Diaboliser la Chine et flatter les Usa et la Russie alors qu'ils n'ont rien en commun avec le Japon. La démocratie au Japon, on le doit a la présence des Etats Unis aprés sa capitulation, étrange que ce son les Chinois qui passent pour des méchants alors qu'il ne font que revendiquer leur présence en temps que défenseur du continent Asiatique.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company