Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Victoire du Parti Libéral Démocrate : vers un 3ème mandat pour SHINZO ABE

Victoire du Parti Libéral Démocrate : vers un 3ème mandat pour SHINZO ABE

Yuuki K 14:55 - 23 octobre 2017

Les Japonais sont allés voter en ce dimanche 22 octobre pour leurs Représentants à la Chambre basse, malgré les menaces du typhon Lan. Le Parti Libéral Démocrate sort grand gagnant de ces élections anticipées.

C’est donc sans surprise que le Parti Libéral Démocrate (PLD) célèbre sa victoire. Une victoire significative puisque le PLD et son allié le Komeito sont parvenus à obtenir les 2/3 des  465 sièges, soit 313 sièges de Représentants. Bien plus que les 233 sièges visés par Shinzô ABE, limite qu’il avait défini pour déclarer une victoire de son parti politique, mais néanmoins une légère baisse puisqu’avant les élections le PLD et le Komeito détenaient à eux deux 318 sièges. Signe alors que la population japonaise approuve davantage de fermeté au regard de la crise nord-coréenne,  un renforcement de l’alliance avec les Etats-Unis, la politique économique du Premier ministre  comme la hausse de la TVA de 8% à 10% en octobre 2019, mais cela signifie également que la voie est ouverte pour Shinzô ABE  pour mettre en œuvre la révision de la Constitution. Toutefois, signe que ces élections n’ont pas totalement  convaincu, selon le Ministère des Affaires internes et de la Communication, seuls 53,68% des électeurs se sont déplacés jusqu’aux urnes, soit le 2ème taux le plus bas de participation dans l’après-guerre (le 1er étant détenu par les précédentes élections législatives anticipées, par Shinzô ABE également, en  2014). Si le typhon Lan était une menace pouvant justifier ce peu d’intérêt, le bilan au moment où nous rédigeons cet article est à 6 morts, beaucoup d’électeurs avaient cependant prévu la menace météorologique pour voter par anticipation. Quant au résultat, si le PLD obtient la majorité, un sondage effectué par l’agence Kyodo à la sortie des bureaux de vote indique que 51% des électeurs ne font pas confiance en leur Premier ministre. Pourtant le parti qu’il préside obtient bel et bien la majorité, alors soutien des Japonais envers le Parti Libéral Démocrate mais pas nécessairement envers Shinzô ABE, faute d’une véritable opposition ?

 

Graphique de répartition des sièges suite aux élections anticipées de ce 22 octobre 2017, en anglais. Via ©Mainichi Shimbun.

 

Ainsi, parmi les opposants, le Parti Démocrate Constitutionnel (PDC), créé en début de mois à quelques jours des élections, dont beaucoup de membres sont issus de l’ancien Parti Démocrate, apparaît au final comme le grand parti d'opposition avec 55 sièges remportés, contre 15 sièges lors des précédentes élections, tandis que le Kibô no Tô, fondé également récemment et en dépit d’une création très médiatisée, n’a obtenu que 50 sièges (contre 57 avant). Yuriko KOIKE, gouverneure de Tôkyô et fondatrice du Kibô no Tô (Parti de l’Espoir), et actuellement à Paris notamment dans le cadre des 20 ans du Comité d’Echanges Franco-Japonais où elle sera l’invitée d’honneur, a déclaré à la presse regretter certaines de ses actions et paroles à la tête du parti qui ont pu altérer l’engouement des électeurs, estimant que ces « résultats sont sévères ». En effet, lors de la campagne électorale, Yuriko KOIKE avait déclaré refuser d’accepter des membres de l'ancien Parti Démocrate qui refuseraient d’adhérer aux idées du Kibô no Tô,  comme par exemple la révision de la Constitution, poussant alors Yukio EDANO à fonder le PDC. La gouverneure avait également soutenu qu’elle ne se représentait pas elle-même à la Chambre basse, empêchant toute possibilité pour elle d’être nommée Première ministre en cas de victoire du parti. A l’exception de la surprenante progression du PDC, et du PLD,  les autres partis proposant des candidats à ces élections anticipées ont tous perdu des sièges.

 

Avec ces dernières élections, le Premier ministre Shinzô ABE assure son 3ème mandat de chef du gouvernement. Si celui-ci devrait être assuré en septembre 2018 pour 3 ans à l’occasion de l’élection du président du PLD, parti qui a voté plus tôt dans l’année pour permettre un allongement de la durée du mandat du président de 6 à 9 ans, le chef actuel du Parti Libéral Démocrate a déjà annoncé chercher la confirmation de son mandat de Premier ministre par la Diète lors d’une session parlementaire extraordinaire dès le 1er novembre –une formalité au regard de la majorité détenue tant à la Chambre basse que la Chambre haute, et ainsi dévoiler son nouveau gouvernement. A quelques jours donc de l’arrivée du Président des Etats-Unis dans le pays et de sa tournée en Asie. Et si le PLD confirme Shinzô ABE à la présidence du parti, ce qui devrait être aussi une formalité, ce dernier deviendrait alors le Premier ministre japonais détenant le record de longévité à ce poste.

 

Sources : Mainichi Shimbun, Asahi Shimbun, The Japan Times.

Photo : La semaine précédant les élections, la campagne électorale bat son plein. Ici, la campagne de Shiji Seito Nashi (Sans Parti politique) dans le quartier de Shinjuku, Tôkyô. ©Japan FM.

Laissez un commentaire

© 2016 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company