Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

De l’I-Shoku-Jû artisanal aux costumes de ballet

De l’I-Shoku-Jû  artisanal aux costumes de ballet

13:28 - 07 février 2019

15 collectivités locales japonaises présentent leurs spécialités artisanales autour des trois aspects de la vie quotidienne, avec également une collaboration d’exception entre la ville de Fujiyoshida, la danseuse étoile Agnès LETESTU et Frédéric FONTAN d’ALFALIBRA.

 

Le mino washi Hon-minoshi et sur la gauche du mino washi teint au jus de kaki. Ces objets sont parmi les rares que le public ne pourra pas toucher ©2019 Japan FM.

 

Autel bouddhique de Takaoka ©2019 Japan FM.

 

L’exposition « Synergies entre tradition et modernité : l’artisanat local japonais à la pointe de l’innovation » est de retour pour sa 6ème édition, et est à l’occasion de Japonismes 2018 itinérante puisqu’elle est présentée non seulement à la Maison de la Culture du Japon à Paris mais aussi simultanément chez Discover Japan à Paris puis arrivera à Nantes à l’espace Cosmopolis. Avec 15 collectivités locales japonaises participant à cet évènement, il s’agit alors de la manifestation réunissant le plus grand nombre de villes et départements, après que le public français ait eu l’occasion de découvrir plusieurs facettes de l’artisanat local japonais ou de ses arts populaires à travers « Vitalités des cultures locales et des matsuri » et sa douzaine de collectivités locales participantes. Comme le rappelle Jun HAJIRO, le directeur de CLAIR Paris (Centre Japonais des Collectivités Locales) : « Japonismes ce n’est pas que les musées, le Japonisme est vivant dans la vie au quotidien ». C’est en ce sens que cette 6ème édition est consacrée à l’I-Shoku-Jû soit : « »  pour habillement, « shoku » pour les arts de la table et «  » pour l’habitat. Ainsi, le département de Gifu est de retour en France pour présenter cette fois son mino washi, le plus ancien des papiers traditionnels japonais utilisé depuis plus de 1 300 ans ! Si ce papier a depuis évolué en étant employé dans la confection de serviettes ou de sacs à main, il existe une version luxueuse dite Hon-minoshi, et inscrite comme patrimoine immatériel mondial de l’humanité à l’UNESCO depuis 2014, exposée également à la MCJP. Aussi, cela est rare, un autel bouddhique à installer chez soi et d’autres objets bouddhiques sont également exposés, en provenance de Takaoka du département de Toyama, région spécialisée dans la création d’objets en bronze depuis plus de 400 ans. Bonne nouvelle, les articles exposés sont disponibles à la vente mais vous pouvez également participer à des ateliers ou des conférences avec les différents artisans !

 

Les costumes créés par Agnès Letestu avec le textile de Fujiyoshida. ©2019 Japan FM.

 

« Le Paon Couture », costume non destiné au ballet imaginé par Agnès Letestu avec le textile de Fujiyoshida ©2019 Japan FM.

 

Vue de dos du « Paon Couture » ©2019 Japan FM.

 

Tout en respectant la tradition, l’artisanat innove pour survivre dans les temps modernes et collabore parfois pour offrir des créations d’exception. Preuve en est avec la collaboration entre la danseuse Étoile de l’Opéra de Paris et également créatrice de costumes Agnès LETESTU, le directeur et fondateur d’ALFALIBRA Fédéric FONTAN et la ville de Fujiyoshida, département de Yamanashi. Située au pied du Mont Fuji, cette ville est spécialisée dans la production textile depuis plus de 1 000 ans mais c'est un artisanat en voie d’extinction.  L’idée de cette collaboration est alors née avec la confirmation du spectacle « Paris Ballet Legends » prévu dans la ville de Kofu en 2020 ! Une association logique finalement quand on sait la passion qu’ont les Japonais pour le ballet de l’Opéra de Paris et ses danseurs Étoiles, en particulier lorsqu’il s’agit d’Agnès LETESTU, l’une des plus grandes Étoiles du XXème siècle. Mais un peu avant la représentation de « Paris Ballet Legends », certains de ces costumes seront  portés par des danseurs, dont Agnès LETESTU elle-même, pour la première fois sur la scène du théâtre de Fujiyoshida le 11 août 2019, comme celui de « Don Quichotte » et du « Pas de deux de l’esclave » du ballet « Le Corsaire ».

 

Au total, six costumes ont été réalisés dont deux pour hommes et deux tenues coutures, tous créés avec des couturières de l’Atelier de l’Opéra de Paris et sont à découvrir avec cette exposition.

 

Informations pratiques dans votre agenda.

 

Photo : Agnès Letestu et Frédéric Fontan à l’inauguration de l’exposition à la MCJP ©2019 Japan FM.

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company