Ecoutez Japan FM Ecoutez Japan FM Idols Ecoutez Japan FM OST Ecoutez Japan FM Visual

Le Maire de Kyoto écrit à Kim KARDASHIAN

Le Maire de Kyoto écrit à Kim KARDASHIAN

12:25 - 01 juillet 2019

Le Maire de Kyôto Daisaku KADOKAWA a publié une lettre à l’attention de Kim KARDASHIAN sur les réseaux sociaux, après que la star de télé-réalité américaine ait annoncé la création d’une nouvelle marque de lingerie appelée Kimono Solutionwear. Mise à jour en fin d'article.

Quel rapport entre le kimono, vêtement traditionnel japonais, et de la lingerie ? Aucun, et pourtant il faut croire que la star de télé-réalité américaine et femme d’affaires Kim KARDASHIAN  a trouvé des points communs puisqu’elle a annoncé sur les réseaux sociaux le lancement de sa nouvelle marque de lingerie Kimono Solutionwear le 25 juin dernier. Et avec la création de cette dernière, des demandes d’enregistrement de marques et logos ont été déposées aux Etats-Unis pour la marque de lingerie, incluant également le seul terme de « kimono ». Aussitôt l’annonce effectuée sur les réseaux sociaux, Kim KARDASHIAN s’est attirée les critiques des internautes, notamment au Japon qui ont exprimé leur indignation, l’accusant d’irrespect et d’appropriation culturelle -ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle est accusée de cela, et donnant naissance au hashtag #KimOhNo. Puis, une pétition est également apparue sur internet disant « Non à Kimono par Kim KARDASHIAN » ayant reçu à ce jour plus de 120 000 signatures sur un objectif de 150 000. Le 27 juin, Kim KARDASHIAN avait répondu à la polémique via un communiqué envoyé au New York Times dans lequel elle justifiait l’utilisation du terme « kimono » dans sa marque. Elle y exprimait son « profond respect pour la signification du kimono dans la culture japonaise » mais ne semblait pas reculer en indiquant qu’il existait d’autres marques employant le mot « kimono » sans aucun rapport avec le vêtement traditionnel japonais. L’affaire est telle que le Maire de Kyôto Daisaku KADOKAWA est intervenu à travers une lettre rendue publique sur les réseaux sociaux le 28 juin. Dans cette lettre adressée à la femme d’affaires, le Maire  demande à la star de réfléchir à nouveau sur le nom de sa nouvelle marque de lingerie. Les raisons évoquées sont assez évidentes, le kimono étant la tenue traditionnelle des Japonais. Le Maire lui-même s’habille en kimono depuis son élection en 2008 en soutien à cet artisanat, y compris lors de visites officielles à l’étranger en atteste sa venue à Paris l'an passé pour les 60 ans du Pacte d’amitié Kyôto-ParisDaisaku KADOKAWA était également habillé de son kimono. Peu surprenant puisque Kyôto est la ville où se concentrent les artisans du Nishijin-ori, technique de tissage spécifique à la ville mais aussi une ville connue pour ses maiko se baladant dans le quartier de Gion toujours vêtues de cet habit traditionnel. Un soutien important pour les artisans du kimono puisque les Japonais revêtent de moins en moins cette tenue, exception faite d’évènements ponctuels comme le Seijin no Hi ou lors de matsuri. Comme le Maire l’écrit, le kimono est un « vêtement ethnique traditionnel (...) symbolisant le sens de la beauté, l’esprit et les valeurs des Japonais. » demandant alors à la fondatrice de la marque de lingerie « de reconsidérer [sa] décision d’utiliser le mot kimono ». Il prend ainsi l’exemple des nombreux touristes venant « à Kyôto pour porter un kimono » en attestent de nombreuses offres de location de kimono  pour vivre une véritable expérience japonaise, comme « preuve que le kimono (...) est aimé à travers le monde. ». Le Maire ajoute que des initiatives sont actuellement prises pour que « la culture du kimono (...) soit inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO ».

 

Pour terminer cette lettre, Daisaku KADOKAWA invite Kim KARDASHIAN à venir visiter Kyôto et ainsi comprendre pourquoi les Japonais chérissent le kimono. Pour l’instant, la principale intéressée n’a pas répondu à sa lettre.

 

Update du 2 juillet 2019: Kim KARDASHIAN a cédé. Elle a annoncé le 1er juillet en fin de journée avoir eu toutes les meilleures intentions mais qu'elle avait décidé de ne plus nommer sa marque ainsi et qu'elle trouverait un nouveau nom sous lequel lancer sa marque de lingerie.

 

La lettre intégrale du Maire de Kyôto, en anglais via Facebook @kadokawadaisaku

 

 

 

Sources : Kyodo News, New York Times, Facebook @kadokawadaisaku.

Photo : @kadokawadaisaku.

Laissez un commentaire


© 2019 Japan FM est une marque déposée par IGAM Entertainement Mentions légales | CG d'Utilisation | CG des concours SMS Réalisé par La News Company