Critique Manga: »Sunny« – Volume 1

Critique Manga: »Sunny« - Volume 1

Shogakukan a publié la série manga en six parties «Sunny» de Taiyo Matsumoto de 2010 à 2015. Dans ce pays, Carlsen-Verlag a obtenu la licence du Manga et la publie depuis septembre 2020. Nous avons été autorisés à jeter un œil au premier volume. Vous pouvez découvrir dans notre revue si le manga émouvant et réaliste sur les enfants de la maison pour enfants Star Kids nous a convaincus.

An: Japon, 2010
Genre: Drame, tranche de vie
Éditeur: CARLSEN Manga!
Mangaka: Taiyo Matsumoto
Taper: Manga
Volumes: 06 (terminé)

ensoleillé

Le foyer pour enfants Star Kids est le foyer d’un groupe d’orphelins et d’enfants adoptifs. Leurs vies du passé sont aussi différentes que de forme similaire, leur croissance sous la gestion prudente de la maison dépend des expériences et des rêves individuels. Ce qu’ils ont tous en commun est leur refuge, l’épave d’un Nissan Sunnys 1200, dans lequel ils se réfugient ensemble pour forger des projets, échapper à des fantasmes, parcourir le monde dans leur esprit, s’envoler dans l’espace ou simplement pour eux-mêmes Moment d’évasion vie courante.

publication

»Sunny« apparaît en grand format 14,5 x 21 cm sous la forme d’une couverture souple avec une brochure à rabat. Le volume compte 224 pages et contient les chapitres 1 à 6. À la fin du volume, il y a une postface très intéressante du spécialiste de la culture Christian Gasser. L’éditeur a conservé le SFX japonais et a placé les traductions allemandes à proximité immédiate d’une manière visuellement appropriée. Carlsen fournit à l’ensemble de la série une recommandation de lecture à partir de 14 ans.

>> Ici vous arrivez à l’exemple de lecture

Conclusion

Taiyo Matsumoto n’est pas une ardoise vierge dans ce pays. L’artiste exceptionnel impressionne par son propre style. Dans «Sunny», il combine ses propres expériences de l’enfance. En fin de compte, une histoire réaliste sur les enfants d’un foyer pour enfants émerge. Les événements vous envahissent.

L’implantation allemande de la maison d’édition Carlsen peut être évaluée positivement. En collaboration avec le traducteur Martin Gericke, on a veillé à ce que l’ouvrage reçoive un langage plausible. Les enfants parlent familièrement et ont la bouche effrontée – comme on l’imagine dans ce scénario.

Matsumoto réussit à créer des personnages crédibles. Comme dans la vraie vie, les personnages sont conçus individuellement. Que ce soit l’apparence, les compétences ou simplement vos propres peurs à propos de la vie. Chacun gère la situation différemment. Le comportement et les pensées des enfants sont réalistes. Pour cette raison, le processus de lecture est assez intense.

Le premier volume de «Sunny» laisse une impression durable. L’épilogue du spécialiste de la culture Christian Gasser aide en particulier le lecteur à considérer plus en détail les facettes du manga. L’auteur Matsumoto rédige un étonnant volume d’introduction qui encourage le lecteur à réfléchir même après la fin.

SUNNY 1 par Taiyo MATSUMOTO © 2011 Taiyo MATSUMOTO
© Carlsen Verlag GmbH ・ Hambourg 2020
Traduit du japonais par Martin Gericke

Japanfm.fr est composé d’une jeune équipe de rédacteurs passionnés par tout ce qui touche l’Asie en général. N’hésitez pas à partager notre article si celui-ci vous a plu !

Written by SasukE

La chanteuse Kim Myung Soo laisse un message réconfortant aux fans avant de rejoindre le Corps des Marines [Watch]

La chanteuse Kim Myung Soo laisse un message réconfortant aux fans avant de rejoindre le Corps des Marines [Watch]

Yugyeom de GOT7 partage ses biens préférés, y compris un sac de 6 ans offert par un fan

Yugyeom de GOT7 partage ses biens préférés, y compris un sac de 6 ans offert par un fan