Le président Trump envisagerait de créer un panel pour examiner les biais en ligne

Technologie

Le président Trump veut créer un panel qui examinerait les plaintes de parti pris contre les conservateurs sur les réseaux sociaux et autres plateformes en ligne, Le journal de Wall Street signalé.

Le pouvoir que le groupe spécial aurait et sous quel ministère il serait basé n’était pas clair. Mais le JournalSelon des sources, le projet pourrait inclure la création d’une « commission créée par la Maison Blanche » qui travaillerait en collaboration avec des agences telles que la Commission électorale fédérale et la Commission fédérale des communications pour examiner les préjugés et la censure en ligne. Un responsable de la Maison Blanche a déclaré à la WSJ que « le parti pris de gauche dans le monde de la technologie est une préoccupation qui doit absolument être abordée. »

Le président a tweeté une opinion similaire la semaine dernière, selon laquelle «la gauche radicale est aux commandes et au contrôle total de Facebook, Instagram, Twitter et Google». L’administration « s’efforce de remédier à cette situation illégale », a-t-il ajouté, mais n’a pas fourni de détails.

Trump et d’autres républicains ont à plusieurs reprises allégué un parti pris anti-conservateur sur les plateformes de médias sociaux, certaines commissions du Congrès ayant tenu des audiences l’année dernière pour interroger des responsables d’entreprises de technologie. Le président a accusé Twitter de jouer à des «jeux politiques» et Trump s’est plaint au PDG de Twitter Jack Dorsey lors d’une réunion à la Maison Blanche en avril dernier qu’il perdait des followers sur sa plateforme sociale la plus utilisée.

En mai dernier, la Maison Blanche a lancé un outil permettant aux Américains de «partager leurs histoires de préjugés politiques présumés» avec le président (au moment de la rédaction de cet article, l’outil n’acceptait plus de nouvelles entrées). Cela a été suivi en juillet par un sommet sur les médias sociaux avec plusieurs personnalités conservatrices qui se sont plaintes d’être censurées en ligne et soumises à une «interdiction fantôme».

Un porte-parole de Twitter a déclaré dans un e-mail à Le bord samedi que la société applique «les règles Twitter de manière impartiale pour tous les utilisateurs, quels que soient leurs antécédents ou leur affiliation politique», ajoutant qu’elle est en communication régulière avec les élus dans le but d’améliorer la plateforme.

Les demandes de commentaires à la Maison Blanche, Facebook et Google n’ont pas été retournées immédiatement samedi matin.

  • Vitry Pince à Epiler Prestige Professionnelle Mors Biais Inox
    Grâce à sa ligne allongée, la pince à épiler Prestige permet de dessiner votre regard.
    11,95 €
  • Mobistoxx Bureau PRESIDENT chêne artisan sans surmeuble
    Le bureau PRESIDENT trouvera facilement sa place dans votre intérieur raffinée et chic grâce à la sobriété de ses lignes et à son coloris hyper tendance. Fonctionnel, il vous offre une multitude de rangement grâce à ses nombreuses niches fermées par des portes pleines, son tiroir à secret, ses étagères, son
    159,99 € 228,59 € -30%
  • MANTRA Suspension design Espirales 3 Lampes en ligne Plastique
    Triple suspension en ligne EspiralesESPIRALES, est une nouvelle collection conçue par l'équipe de Mantra. Concept avec des courbes qui se croisent pour créer un objet illuminé, petits coups de pinceau de lumière pour créer un produit avec un style minimaliste. La collection est conçue avec un système
    592,52 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *