Les écoles peuvent obtenir l’aide directe de la connectivité des transporteurs après une nouvelle décision de la FCC

Technologie

Mercredi, la Federal Communications Commission a temporairement renoncé aux règles afin de favoriser l’accès à Internet pour les hôpitaux et les écoles coincés dans le fossé de la large bande alors que la pandémie de coronavirus continue de perturber la vie quotidienne.

Dans son annonce, la FCC a déclaré qu’elle renoncerait aux «règles relatives aux cadeaux» incluses dans ses programmes d’éducation en matière de soins de santé ruraux et E-Rate qui interdisent aux hôpitaux et écoles participants d’accepter ou de demander du matériel et des services supplémentaires aux fournisseurs de services Internet. Ces règles seront nulles jusqu’au 20 septembre 2020 et pourraient permettre aux fournisseurs de mettre à niveau la capacité du réseau de ces institutions et de prêter des points d’accès Wi-Fi aux écoles et aux bibliothèques pour les administrer aux étudiants qui n’ont pas accès à Internet à la maison.

« L’augmentation du nombre de patients COVID-19 présente des défis uniques aux hôpitaux et aux prestataires de soins de santé américains », a déclaré le président de la FCC, Ajit Pai, dans un communiqué. «Et nous encourageons vivement les fournisseurs de services et les fabricants d’équipements à s’associer avec les écoles et les bibliothèques pour fournir des points d’accès mobiles et d’autres appareils à large bande aux étudiants afin de combler le fossé numérique pendant la pandémie de coronavirus.»

La commissaire démocrate Jessica Rosenworcel a appelé à cette action dans un éditorial Le bord mardi. Dans une déclaration mercredi, Rosenworcel a appelé la commission à poursuivre son travail de mise en relation des étudiants et des travailleurs de la santé pendant la crise des coronavirus en «utilisant nos pouvoirs de service universel pour fournir des points d’accès pour le prêt aux étudiants pris dans le Homework Gap afin qu’aucun enfant ne soit hors ligne. »

En raison de la pandémie de coronavirus, les écoles à travers le pays ont commencé à fermer des classes ou à les déplacer en ligne. Selon une étude de l’UNESCO, environ 850 millions d’enfants dans le monde ont cessé d’aller à l’école en pleine crise. Pour les écoles qui décident d’organiser des cours sur Internet, elles doivent relever de nouveaux défis pour garantir à chaque élève le même accès à l’information que ses pairs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *