Star Wars: The Bad Batch Episode 6 Review: Déclassé

Star Wars: The Bad Batch Episode 6 Review: Déclassé

Diffusez votre Guerres des étoiles favoris ici!

Quant à Omega, elle est pleine de courage et du désir de se montrer digne de cet arc léger de fantaisie. J’aime l’équilibre entre sa compétence et son inexpérience, et c’est rafraîchissant de la voir parler et se battre aux côtés d’autres filles. Muñoz et compagnie s’assurent qu’Omega a au moins quelques échanges avec les sœurs qui ne concernent pas les autres clones.

Cependant, je m’ennuyais un peu avec la séquence d’usine, un incontournable des dessins animés d’action de toutes sortes. C’est peut-être parce que l’objectif à long terme de l’équipe n’a toujours pas été établi. Ils prennent des emplois chez Cid parce qu’ils ont besoin de crédits (et elle exige qu’ils le fassent). Mais quel est leur objectif à long terme, et dans quelle mesure Cid est-il inclus ? Heureusement, le personnage de Rhea Perlman est divertissant sans devenir simplement un soulagement comique.

Cid suggère sans vraiment le dire que le fait d’avoir ces droïdes aidera le Bad Batch à lutter contre les clones maintenant employés comme stormtroopers impériaux. Je ne peux pas l’imaginer comme une révolutionnaire, cependant ; elle semble juste heureuse d’avoir des mercenaires hyper-efficaces qui sont trop nouveaux dans le monde pour ne pas être intimidés.

Les maux de tête de Wrecker s’aggravent, et cette fois sont évidemment un symptôme de sa puce inhibitrice essayant de réaffirmer le contrôle. Le tank de l’équipe a toujours été l’un des clones les plus uniques, mais il devient au moins un peu plus compliqué ici. Il se passe beaucoup de choses avec lui: sa peur des hauteurs, les exigences quasi-comiques de Hunter qu’il s’en remet et qu’il termine la mission dangereuse, et le problème avec la puce inhibitrice. Je me demande si cela va créer un fossé entre Wrecker et les autres clones qui n’est pas entièrement dû à la puce. S’il sent qu’il est surmené, il aurait une raison beaucoup plus personnelle et à moindre enjeu de se heurter à Hunter que le traître endoctriné Crosshair.

En parlant de la dynamique au sein du lot, bravo à Echo pour avoir à nouveau fait des jeux de mots sur son nom. C’est l’une des choses qui me l’ont fait aimer dans La guerre des clones, et maintenant qu’il a tellement changé (à la fois physiquement et en termes d’objectifs et de loyautés), c’est bien de le retrouver. Plaisanter sur son propre nom montre également qu’il est à l’aise avec son identité maintenant, avec la façon dont le nouvel Echo existe en continuité avec l’ancien. J’aime aussi de plus en plus la Tech, dont l’utilité ne l’empêche pas d’être aussi parfois odieux.

Rafa qui aime Wrecker plus que Hunter est aussi très drôle. En général, je suis content de voir les sœurs, qui se sont liées d’amitié avec Ahsoka Tano lors de la dernière saison de La guerre des clones, de retour sur scène. Bien que le sujet principal de leur arc précédent (leurs opinions sur les Jedi) ne soit pas pertinent ici, ils se sentent toujours comme les mêmes personnes aimantes et se chamaillant. Alors que le dialogue de Rafa (et peut-être le doublage) sonnent un peu rude, Trace est beaucoup plus naturaliste et amusant. Son lien avec Omega est convaincant et, après tout, elle a toujours été la plus disposée à se faire des amis.

Japanfm.fr est composé d’une jeune équipe de rédacteurs passionnés par tout ce qui touche l’Asie en général. N’hésitez pas à partager notre article si celui-ci vous a plu !

Written by SasukE

Voici 10 fois où les groupes participant à "Kingdom" ont oublié qu'ils étaient en compétition

Voici 10 fois où les groupes participant à « Kingdom » ont oublié qu’ils étaient en compétition

Loki rencontrera-t-il d'autres Lokis à Loki ?

Loki rencontrera-t-il d’autres Lokis à Loki ?