Dragon Ball : Le manga prouve que Goten et Trunks sont des amis grâce au pouvoir de la science !

Les fils de Goku et Vegeta sont restés des amis proches depuis qu’ils sont tout petits, et le dernier arc du manga Dragon Ball Super les a explorés plus avant dans leur adolescence. Alors qu’ils tentent de devenir les super-héros du nouveau monde, un professeur de sciences psychologiques et comportementales s’est penché sur le lien qui unit les deux Saiyans hybrides.

Dans le dernier film de l’anime Dragon Ball Super, Dragon Ball Super : Super Hero, nous avons pu voir les versions adolescentes de Goten et Trunks en action. En prêtant main forte à Gohan et Piccolo dans la lutte contre Cell Max et l’Armée du Ruban Rouge, nous avons pu voir brièvement le duo créer Gotenks une fois de plus, bien que le duo n’ait pas été en mesure de réussir la danse de la fusion cette fois-ci. Espérons qu’avec la suite du manga, nous aurons la chance de voir à quoi ressemble un Gotenks adolescent.

Dragon Ball : une étude psychologique

Le site officiel de Dragon Ball a profité de l’occasion pour réaliser une interview avec le professeur Haruka Sudo de l’université de Kobe, qui en a profité pour analyser la relation entre Goten et Trunks. Pour commencer, le professeur explique que les fils de Goku et Vegeta sont comme les autres enfants de huit ans dans le monde réel : «  J’ai l’impression qu’ils ressemblent généralement à des enfants de cette tranche d’âge. Par exemple, Goten croit que Trunks est plus fort que lui parce qu’il a un an de plus, et au Tenkaichi Budokai, Trunks y va doucement avec Goten, en n’utilisant que sa main droite, parce qu’il a un an de moins ».

Manga One Piece : Les véritables intentions de Joyboy se reflètent à travers ces scènes de Gol D. Roger

Sudo s’est ensuite penché sur l’idée que le duo aurait pu se rapprocher suite à la perte de leurs pères Goku et Vegeta dans leurs vies à cause des méchants Cell et Majin Buu : « Ce qui me frappe le plus, c’est leur attitude qui consiste à transformer leur tristesse en colère et à essayer de devenir plus forts. Je craignais qu’ils ne puissent pas faire suffisamment leur deuil après la perte de ces figures centrales de leur vie, mais c’est presque comme s’ils essayaient d’utiliser leur désir brûlant de vengeance pour guérir leurs blessures émotionnelles. Je pense que des enfants normaux de leur âge seraient plutôt incapables de faire quoi que ce soit s’ils perdaient un parent ou un frère ou une sœur. Le fait que Trunks et Goten aient transformé cette expérience en carburant pour aller de l’avant et se battre suggère qu’ils ont vraiment un esprit de guerrier. »

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter cet article
ou bien laissez un avis détaillé


Vous aimez cet article ? Partagez !



JAPANFM est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Publiez un commentaire