One Piece
Naruto
Dragon Ball Super : Super Hero

Dragon Ball Super : L’incroyable transformation de Gas dans le nouveau chapitre !

Le titre d'antagoniste principal de l'Arc de Granola le Survivant est passé de Granola lui-même au membre le plus fort de l'organisation criminelle connue sous le nom de Heeters, Gas, et un nouvel aperçu du manga de Dragon Ball Super nous donne des détails plus précis d'une transformation suicidaire qui a surgi de cette dernière intrigue Shonen.

Alors que Goku s’appuie sur le pouvoir de l’Ultra Instinct et que Végéta reçoit une nouvelle forme via l’Ultra Ego dans ce nouvel arc, il semblerait que l’horloge tourne pour Gas lui-même, car son souhait de devenir l’être le plus fort de l’univers a un prix.

Tout comme Granola, Gas des Heeters a été capable de faire ce que le membre de la race Céréalien avait fait et de se donner des quantités folles de pouvoir via les Dragon Balls. Gas et Granola ont cependant un point commun malheureux : le vœu a réduit l’espérance de vie de Granola à environ trois ans, alors que Gas ne dispose apparemment que d’un temps limité pour tenter de tuer les héros du Shonen. Dans le chapitre précédent, Elec a laissé entendre que le combat actuel de Gas contre Goku serait son dernier, le membre du Heeter montrant ce qui pourrait être son destin final et réduisant ainsi drastiquement sa durée de vie.

Le nouvel aperçu du 86e chapitre du manga Dragon Ball Super nous donne un aperçu plus précis de la nouvelle forme terrifiante de Gas, Sangoku étant incapable de suivre la puissance massive que le Heeter a atteinte, malgré le fait que le fils de Bardock ait appris à maîtriser la puissance de l’Ultra Instinct :

https://twitter.com/Herms98/status/1547386381541990400

Alors que Dragon Ball Super revient dans le monde de l’anime via le film Dragon Ball Super : Super Hero, il faudra peut-être attendre des années avant de voir l’histoire de l’ Arc Granola Le Survivant et Gas arriver sur le petit écran, car la série télévisée n’a pas encore révélé quand, ou si, elle fera son retour.

Publiez un commentaire