One Piece
Naruto
Dragon Ball Super : Super Hero

Top 6 des mangas Shōjo les plus connus

Voir Cacher le sommaire

Si vous pensez que le manga Shōjo est une sorte de manga à l’eau de rose pour les filles, vous n’êtes pas loin du compte ! Ceci dit, le manga Shōjo ne se limite pas à ça, puisqu’on peut apporter des compléments d’information relatant toute la complexité et la singularité de la ligne éditoriale qu’est le manga Shōjo.

Définition, caractéristiques et particularités des histoires, voici ce qu’on peut dire des mangas Shōjo.

Définition du manga Shōjo

Le manga Shōjo est une ligne éditoriale particulière, destinée à un public féminin adolescent, puisque le terme japonais « shōjo » signifie jeune fille. C’est dans les années 20 que ce style de BD a vu le jour au Japon, et les premières parutions étaient loin du format de manga connu à ce jour.

Les histoires de manga Shōjo étaient sous forme de strips humoristiques avec peu de cases pour la mise en scène des personnages pris dans leur quotidien. Il y avait déjà un grand intérêt pour le genre narratif s’intéressant à la « Tranche de vie » et aux relations entre amis, couple, voisins et collègues.

Ce n’est qu’après la mondialisation que le manga Shōjo a connu un vrai succès, notamment dans les années 50 lorsque l’émotion a été ajoutée au manga. C’est d’ailleurs ça qui a conquis le public féminin.

À partir des années 70, de plus en plus d’auteures talentueuses ont rejoint la ligne éditoriale, étendant ainsi les sujets du manga Shōjo, traitant même de l’homosexualité. Par ailleurs, c’est cette vague d’auteures de manga Shōjo qui a influencé le genre Yaoi.

Les mangas Shōjo les plus connus

Si vous avez l’habitude de regarder des mangas, il y a quelques titres Shōjo que vous pourriez reconnaitre dans cette liste, car certains sont très appréciés du public :

  • Nana de Ai Yazawa, en 2000 ;
  • Maid Sama ! De Hiro Fujiwara, en 2006 ;
  • Card Captor Sakura de CLAMP, en 1996 ;
  • Blue Spring Ride de Io Sakisaka, en 2015 ;
  • Vampire Knight de Matsuri Hino, en 2004 ;
  • Fruits Basket de Natsuki Takaya, en 1998.

Les histoires qu’on trouve dans les mangas Shōjo

Si vous êtes un amateur de manga Shōjo, vous n’êtes pas sans savoir que les thématiques abordées tournent autour de romances, de triangles amoureux, de tranches de vies, et même de fantaisie lorsque cela inclut de la magie, de la sorcellerie, etc.

Le manga Shōjo s’inspire également de faits réels, et même d’histoires européennes comme Candy, Princesse Sarah ou Lady Oscar. On voit aussi que les thématiques Shōjo s’adaptent aux nouvelles générations et aux contextes actuels :

  • La délinquance ;
  • La déscolarisation ;
  • Le harcèlement et l’abus.

Pour autant, cela ne veut pas dire que tous les mangas Shōjo sont tristes. Même les sujets les plus sérieux sont traités avec un trait d’humour qui rajoute de la légèreté à des histoires plus ou moins sombres.

Pour finir, la place centrale des scénarios Shōjo revient au relationnel : les couples, les relations entre collègues ou camarades de classe, la famille et les amis, les hommes vs les femmes ou les jeunes vs les adultes, les différences des classes sociales, etc.

La particularité narrative des mangas Shōjo

Les histoires Shōjo sont souvent présentées depuis le point de vue de l’héroïne, car le personnage principal est souvent une fille. Les sentiments et les émotions sont généralement mis au premier plan.

On retrouve quelques personnages types dans pratiquement tous les mangas Shōjo.

L’héroïne

Elle est positive et enjouée bien que jeune et maladroite. C’est un personnage auquel vous vous attachez vite, et vous aurez envie de voir votre héroïne triompher.

L’amie confidente

C’est un personnage secondaire qui va épauler l’héroïne et lui apporter un soutien sans faille. Cela peut être une fille ou un garçon.

Le love interest

C’est un personnage qui va susciter l’amour de l’héroïne dès les premières pages. Elle voudra alors établir une relation amoureuse avec lui. Néanmoins, cela ne matche pas toujours, puisqu’il arrive que le vrai prince charmant soit l’ami confident.

La rivale

Elle vise le même objectif que l’héroïne, devenant son adversaire dans la course au dénouement heureux. Ce personnage est souvent mieux habillé et plus intelligent que l’héroïne, ce qui rajoute du piment à l’histoire.

Les adultes et la famille

Ces personnages sont importants bien que peu représentés. Ils sont représentatifs de l’autorité et de l’opposition, tout comme ils peuvent être les mentors ou les guides de l’héroïne.

Les némésis

Elles apparaissent dans les Shōjo fantastiques. La Némésis est le méchant ultime qui veut anéantir ou asservir le monde, et c’est souvent à l’héroïne de faire face à ses ténèbres, aidée de ses amis.

Publiez un commentaire