One Piece
Naruto
Dragon Ball Super : Super Hero

Chainsaw Man : On vous dit tout sur Makima !

Chainsaw Man a pris d'assaut la communauté des animes et des mangakas avec ses personnages hauts en couleur, notamment l'insaisissable antagoniste principal, Makima.

Voir Cacher le sommaire

Attention ! Ce qui suit contient des spoilers sur Chainsaw Man de Tatsuki Fujimoto, disponible en version anglaise par le biais de la marque Shonen Jump de Viz Media, et sur l’adaptation animée actuellement diffusée sur Crunchyroll.

L‘électrisante série d’horreur shonen de Tatsuki Fujimoto, Chainsaw Man, a pris d’assaut la communauté des animes et des mangakas avec son action intense de chasse au démon et ses personnages haut en couleur. Si Denji, Power et Aki Hayakawa sont devenus extrêmement populaires en tant que trio principal de Chainsaw Man, un autre personnage est rapidement devenu une sensation virale : le charmant antagoniste Makima, à la voix douce.

L’attrait de Makima est évident dès sa présentation. C’est une jeune femme conventionnellement séduisante, aux yeux frappants et à la voix qui berce Denji d’un sentiment de sécurité qu’il n’avait jamais connu auparavant. Bien qu’il y ait des fissures dans sa personnalité douce qui deviennent évidentes dès son introduction, il est difficile de ne pas faire confiance, et même de ne pas s’éprendre du comportement apparemment gentil et aimant de Makima.

L’aspect maternel de Makima la rend plus digne de confiance.

Chainsaw-Man-Makuma-5

Selon le créateur de la série, Tatsuki Fujimoto, lors d’une interview avec Shueisha, Makima a toujours été conçue comme une figure maternelle pour Denji, quelqu’un dont il essaie constamment de gagner l’approbation. Au cours de l’interview, Fujimoto a dit ceci à propos du nom de Makima : « D’ailleurs, une tronçonneuse n’est-elle pas à l’origine un outil pour couper du bois ? Si vous enlevez le ‘ki’ de Makima, vous obtenez ‘Mama’. Denji a toujours été à la recherche de choses maternelles. »

Cette caractérisation unique de Makima rend automatiquement ses véritables intentions plus sinistres, Denji ne peut pas comprendre que sa plus grande menace est la personne qu’il veut reconnaître plus que quiconque. Cela rend également plus convaincante l’identité de Makima en tant que Démon-Contrôle. Sa gentillesse et ses actions maternelles envers les autres chasseurs de démons leur donnent l’impression d’avoir une dette envers elle, ce qui les rend plus faciles à manipuler, et finalement à dominer. Le caractère et la véritable identité de Makima déforment l’idée traditionnelle de ce que doit être une figure maternelle, tout en lui permettant d’apparaître honnête et bon enfant pendant une grande partie de l’histoire de Chainsaw Man.

Makima a toujours tout su, depuis le début

Chainsaw-Man-Makima-3

Un fait souvent évoqué par les fans de longue date de Chainsaw Man et qui peut être facilement négligé est un panneau du chapitre 61 du manga original. Dans un tableau obsédant, Kishibe brandit un bloc-notes sur lequel on peut lire : « Makima écoute ». Alors que Kishibe discute verbalement avec Quanxi de choses banales concernant sa vie, comme sa vieillesse et ses projets de retraite, il illustre par écrit un plan demandant l’aide de Quanxi pour tuer le Démon-Contrôle une fois pour toutes.

Ce moment n’offre pas seulement un rebondissement qui fait froid dans le dos, mais il indique également que depuis le tout début de la série, Makima a suivi tous les moments importants depuis qu’elle a découvert Denji. Compte tenu de son obsession pour le Démon-Tronçonneuse, on peut facilement en déduire qu’une grande partie de cette surveillance a porté sur les activités de Denji. C’est ce que laisse entendre le chapitre 52, lorsque, après avoir proposé à Reze de revenir le voir dans le café où ils se sont rencontrés pour la première fois, Makima l’intercepte rapidement dans une ruelle – répondant ainsi à la question « souris des villes contre souris des champs » posée par Reze à Denji lors d’une conversation privée entre eux.

Ces petits moments illustrent le côté plus menaçant et dominateur de Makima. En tant que Démon-Contrôle, son objectif est de maintenir autant de pouvoir que possible sur Denji, non pas parce qu’elle se soucie du jeune chasseur de démons, mais parce qu’elle veut avoir accès au Démon-Tronçonneuse. Et, au fur et à mesure de l’évolution de Chainsaw Man, elle commence à isoler Denji des personnes qu’il commence à apprécier, le rendant encore plus dépendant d’elle.

La véritable identité de Makima comme l’un des quatre cavaliers

chainsaw-man-Makima-1

Dans le chapitre 81 de Chainsaw Man, Makima prend un moment pour expliquer qu’il existe un groupe de démons qui ont la capacité de se souvenir de tous les démons dévorés par le Démon-Tronçonneuse, un groupe mystérieux sinistrement appelé « Les quatre cavaliers ». En référence aux quatre cavaliers de l’Apocalypse des écritures chrétiennes : La Mort, la Guerre, la Faim et la Conquête, représentés par le Démon-Contrôle. Ces puissants Démons sont implicitement presque aussi puissants, sinon égaux, aux Peurs Primaires.

Ceci est remarquable, car lors du combat contre le Démon-Ténèbre, Makima est capable de le blesser au prix de son seul bras. Il semble également que Makima ait prévu d’éradiquer ses compagnons Cavaliers, puisqu’elle avait l’intention de profiter des pouvoirs du Démon-Tronçonneuse pour tous les détruire, bien qu’elle se soit déjà battue avec eux contre Pochita. D’autres symboles lient Makima aux Quatre Cavaliers avant la révélation officielle, comme son nom qui est le même que celui du Démon-Conquête en japonais – domination, ou « shihai » – et un petit clin d’œil à une interprétation différente du premier Cavalier, la peste, puisque Makima est représentée se téléportant avec des rats, animaux communément associés aux maladies et aux fléaux.

Bien que présentée comme une jeune femme douce et gentille, Makima se révèle peu à peu être le plus grand adversaire de Denji tout au long de Chainsaw Man. Grâce à ses tactiques de manipulation et à sa puissance brute, Makima est un antagoniste formidable et terrifiant qui est devenu l’un des plus grands méchants du shonen de tous les temps. Sa beauté et ses méthodes subtiles de contrôle ont captivé les fans d’anime et de manga, et continueront probablement à le faire longtemps après la fin de Chainsaw Man.

Publiez un commentaire