Dragon Ball : Son Goku a été un désastre pour le Shonen moderne… Voici pourquoi !

Voir le résumé Ne plus voir le résumé


L’industrie du manga/anime shonen doit beaucoup aux titres classiques des années 1980 et 1990, Fist of the North Star ayant inspiré JoJo’s Bizarre Adventure et Dragon Ball d’Akira Toriyama ayant inspiré pratiquement tous les titres d’action shonen qui ont suivi. Le monde du shonen moderne doit beaucoup à la vision créative de M. Toriyama, mais l’industrie est parfois allée trop loin.

Dans les années 1990 et 2000, d’innombrables mangas/anime shonen se sont clairement inspirés de Dragon Ball, qu’il s’agisse d’auras lumineuses, de noms d’attaques criés ou de protagonistes himbo passionnés de combats. Il est flatteur que tant de héros de shonen se soient inspirés du design de Goku, mais cela a également conduit à un grand nombre de protagonistes au design identique, ce qui a donné au shonen l’impression d’être une parodie de lui-même, bien que les nouveaux titres de shonen des années 2010 aient contribué à inverser cette tendance.

Quand tous les protagonistes de shonen voulaient être Goku…

Dragon Ball One piece Naruto bleach

Anime Après 13 ans, ils ont réussi ! One Piece l’a enfin fait avec ce dernier Chapitre

Dans les années qui ont suivi la sortie de Dragon Ball, un certain nombre d’artistes de mangas shonen ont emprunté le modèle de base de Goku et ont conçu un protagoniste qui lui correspondait, deux des « trois grands » protagonistes classiques ayant beaucoup d’ADN de Goku en eux. Naruto Uzumaki, par exemple, est un himbo blond bruyant et éternellement affamé, vêtu d’une tenue orange et bleue, qui rend un sérieux hommage au Goku original. Monkey D. Luffy est également un ahodere orienté vers l’action qui croit au pouvoir de l’amitié et qui a un design simple et coloré, tout comme son aïeul Goku. De plus, même si le héros de Fairy Tail, Natsu Dragneel, n’est pas aussi bien dessiné, il s’inspire beaucoup de Goku en tant que himbo énergique et bruyant, doté de pouvoirs clinquants et d’une personnalité de fonceur.

Il n’y a rien de mal à rendre hommage aux classiques, mais avec le recul, les artistes shonen de l’époque sont peut-être allés trop loin. Trop de héros de shonen de cette époque étaient des Gokus en toc, ce qui les rendait étrangement similaires et étouffait le potentiel créatif. Les anime shonen peuvent contenir toutes sortes de personnages, mais à l’époque, tout le monde voulait être Goku, ce qui a créé des règles non écrites et restrictives sur ce que les héros shonen « devraient » être. D’une certaine manière, le shonen est devenu une parodie de lui-même à l’époque, peuplé d’himbos à gros ventre aimant le combat et souffrant d’une grave carence en matière de romance.

D’une certaine manière, ce modèle inspiré de Goku pour les protagonistes de shonen a créé un méta-récit où les traits masculins exagérés étaient la norme, ce qui a freiné le shonen. S’adressant à un public de jeunes hommes, les titres de shonen mettent généralement en scène des protagonistes masculins qui incarnent des valeurs masculines traditionnelles telles que le courage, l’épanouissement dans les conflits et le fait de ne pas être trop ouvert sur ses émotions. Mais la fixation de tout le monde sur Goku a trop homogénéisé le shonen et a passivement découragé les auteurs d’explorer la masculinité de manière plus profonde et plus nuancée. De toute évidence, l’enfance ne se résume pas à affronter bruyamment des adversaires, à manger beaucoup et à ne pas savoir s’y prendre avec les filles. Aussi étrange que cela puisse paraître, le shonen était un peu trop masculin à l’époque avec l’influence de Goku, mais le shonen moderne est en train de changer cela.

Une nouvelle ère de protagonistes shonen diversifiés, libérés de l’influence de Goku !

Tanjiro Cicatrice

Anime La voici : Dragon Ball nous a privé d’une version inédite de Vegeta à couper le souffle !

Au fil du temps, il semble que l’influence de Goku sur le shonen se soit atténuée et, dans les années 2010, le format shonen est progressivement devenu plus diversifié et plus nuancé dans la conception de ses personnages. Même les nouvelles séries shonen comme Jujutsu Kaisen et My Hero Academia s’inspirent encore des classiques, mais de manière plus subtile, et la génération actuelle de shonen s’inspire non pas de l’ère de Goku mais de celle des trois grands originaux, de sorte que l’influence de Goku est plus limitée et indirecte. En retour, cela ouvre de nombreuses possibilités dans la conception des personnages de shonen, ce qui conduit à une exploration plus profonde et plus significative de la masculinité moderne.

Les héros de shonen ne sont plus obligés d’être des lourdauds durs et émotionnellement denses comme Goku, et ils n’ont pas non plus besoin de respirer le machisme des années 1980 comme Kenshiro de Fist of the North Star. Au contraire, les héros de shonen modernes représentent un équilibre plus juste entre les traits les plus positifs et les plus « virils » de la masculinité et ses aspects les plus subtils. Les héros de shonen contemporains comme Izuku Midoriya, Tanjiro Kamado et Yuji Itadori sont émotionnellement complexes, et tous sont prêts à pleurer pour un ami ou un être cher. Ce n’est pas mal vu de pleurer, c’est sain et normal, et les héros de shonen sont des êtres humains comme les autres. Ces nouveaux garçons shonen sont aussi un peu meilleurs avec les filles, se liant facilement d’amitié avec elles et ayant plus de liens émotionnels avec elles, comme l’amitié de Yuji avec Nobara Kugisaki et Tanjiro qui est proche de sa sœur Nezuko.

Ces choses ne sont pas une menace pour l’homme « viril », elles donnent à la représentation de la masculinité dans le shonen quelques pièces manquantes pour créer un ensemble mieux équilibré. En toute honnêteté, même Goku et ses clones ont leurs moments, comme Naruto épousant Hinata Hyuga ou Luffy éclatant en sanglots en pensant à son équipage peu après la mort d’Ace. Cependant, Goku a établi une norme étroite et exagérée pour ce que les personnages masculins de shonen sont censés être, et les garçons de shonen d’aujourd’hui se sont enfin libérés de ce moule. Ils montrent aux fans à quoi ressemble vraiment un jeune homme complexe et équilibré sur le plan émotionnel … quelqu’un à qui tout le monde peut s’identifier et que l’on peut aimer.

Donnez votre avis

Soyez le 1er à noter cet article
ou bien laissez un avis détaillé


Vous aimez cet article ? Partagez !



JAPANFM est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Publiez un commentaire