One Piece
Naruto
Dragon Ball Super : Super Hero

Les meilleurs mangas d’humour

Voir Cacher le sommaire

Les mangas arrivent en France dans les années 80 et 90 et séduisent très vite les anciennes générations, et cela, malgré des polémiques fréquentes concernant la violence de la part des médias, conservateurs. 

L’humour, un thème principalement dans les shōnens 

Les shōnens qui visent donc à plaire à un lectorat jeune privilégient l’humour ainsi que les combats et c’est pour cela que même dans One Piece, on retrouve des scènes comiques. 

Beelzebub

Beelzebub

Beelzebub est un manga de type shōnen qui a misé sur l’humour pour plaire. Néanmoins, cela causa sa perte. En effet, Beelzebub ne fit pas l’unanimité dès lors que l’auteur misait sur des arcs d’actions. Les fans n’ont pas apprécié les passages sérieux de l’œuvre qui causèrent la fin forcée du manga.

Le Weekly Shōnen Jump conseilla à Tamura de finir vite son manga. La fin fut alors décevante puisqu’il fut forcé de le finir en urgence.

L’intrigue se déroule dans un lycée, le lycée Ishiyama. Dans celui-ci, un jeune garçon, Oga est un délinquant et élève. Il est surnommé l’ogre, car il est féroce lorsqu’il combat. Un jour, il voit un homme flottant sur un fleuve, à l’intérieur de son corps, un bébé. Celui-ci est le fils du roi des démons et se nomme Beelzebub.

Oga a été choisi comme père et doit élever l’enfant du démon jusqu’à ce que cet enfant détruise l’humanité. Hilda, qui doit faire le rôle de la mère, informe Oga que si le bébé se trouve à plus de 15 mètres, l’un de l’autre, ils mourront. Les personnages sont extravagants et le fait qu’un élève délinquant doive s’occuper d’un bébé avec des pouvoirs magiques provoque les fous rires

GTO 

Great Teacher Onizuka 80

Great Onizuka Teacher, qui est abrégé en GTO, est un shōnen qui raconte l’histoire d’Eikichi Onizuka, un voyou qui devient professeur d’une école.

Toru Fujisawa dessine un jeune homme, ancien motard au passé douteux, célibataire. Sa conception de l’enseignement est particulière. Alors qu’il est nommé professeur d’une classe difficile, il va s’y intégrer et évoluer avec ses élèves. La série se concentre sur l’axe de l’humour, les élèves vont essayer de faire craquer le professeur. Celui-ci adopte des réactions anticonformistes à mourir de rire. Onizuka se retrouve dans des situations très inconfortables. Sa capacité d’adaptation est sans pareille puisqu’il se sort de n’importe quelle situation et il n’a pas honte de réaliser ce qu’il faut pour le bien de ses élèves. Ainsi, les situations sans pareilles qui se déroulent, forcent le rire. 

L’un des premiers shōnens à avoir intégré l’humour : Dragon Ball 

L’œuvre iconique d’Akira Toriyama a su séduire les générations qui furent introduites au manga, tout autant que celles qui sont plus jeunes. Dans l’œuvre nippone, on suit la vie de San Goku, un être pas tout à fait terrien puisqu’il provient d’une planète de guerrier de l’espace. Leur spécificité est qu’ils ont tous une queue de singe au-dessus des fesses. Celle-ci peut être coupée. Végéta est aussi un saiyan. Goku cherche tout d’abord, avec ses amis, à collecter et à réunir les sept boules de cristal magiques. Elles permettent d’invoquer le dragon Shenron qui réalise un vœu. Dans ce manga, on retrouve des personnages attachants qui ont intégré la culture populaire, tels que :

  • Piccolo,
  • Végéta,
  • San Gohan,
  • Trunk,
  • Krilin,
  • Bulma,
  • Tortue géniale. 

Cette bande dessinée fut aussi un succès en animé. Si vous souhaitez lire des mangas liés à Dragon Ball, lisez Dragon Ball Super qui est une suite directe à l’histoire originale. Akira Toriyama en est toujours en charge. Le personnage de Tortue géniale provoque le rire, car il est capable de tout, il n’hésite pas à se déguiser lors d’un tournoi pour espionner ses élèves. Son côté pervers, prêt à tout pour de la chair, fait sourire et amuse le lecteur

Publiez un commentaire